Une rivière de mots face à une cascade de maux ? Un écoulement de mots pour tracer un chemin ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 2570 (6 par jour)
En débat

Une rivière de mots face à une cascade de maux ? Un écoulement de mots pour tracer un chemin ?


Ci-dessous, une photo prise dans le cadre d’une visite au musée du quai Branly, musée dit des ’Arts primitifs’. THE RIVER, installation de l’artiste Charles Sandison [1]
Pour ceux qui souhaitent voir en images animées : une rivière de mots au musée des arts primitifs quai Branly à Paris ou Rivière de mot au quai Branly

Les intentions de l’auteur : CHARLES SANDISON
"Les fleuves constituent le système circulatoire de notre planète. Coulant des points les plus élevés vers les mers et les océans, l’eau joue un rôle essentiel, à la fois comme source de vie et comme véhicule permettant la circulation d’éléments nécessaires à la vie.
Le langage fonctionne de la même façon, à la fois médium et message. Les idées s’écoulent comme les mots dans le temps et l’espace, se matérialisant momentanément enévénements et en objets fugitivement imprégnés d’une signification particulière. Puis, à l’instar de l’eau, cette signification s’efface peu à peu pour venir se fondre à nouveau dans le fleuve de la vie et de la mort.
On peut ainsi observer l’histoire humaine non pas en y recherchant des significations particulières, mais en contemplant plutôt les canaux et les canyons inscrits à sa surface, gravés par le flot du langage.
Une projection de textes générée par différents ordinateurs connectés à des projecteurs informatiques permet de créer un fleuve d’informations remontant et descendant la rampe d’accès principale menant aux collections permanentes. Le programme informatique est exécuté en temps réel, générant des courants de texte constamment renouvelés et en évolution permanente. Les mots interagissent, augmentant et diminuant le flux de données montant et descendant la rampe. L’ensemble représente un « cycle hydrologique » linguistique.
[…]
Un dialogue implicite constant s’instaure entre les visiteurs du musée et l’œuvre d’art. À mesure que le visiteur monte le long de la rampe, les mots s’écoulent sous et autour de ses pieds comme s’il pataugeait dans un ruisseau. À certains endroits, le degré d’immersion augmente, et le promeneur s’enfonce encore plus profondément dans les mots…"

 
Proposé le 18/04/2014 par Lisbelle.


Commentaires
 
Pensez à partager vos commentaires sur la rivière de mots, pouvant nourrir l’Envie de Lire … -
Nous écrire en cliquant ici.

Sam, 19 Apr 2014 09:10 de Michel L…
Tomber dans le ruisseau…c’est la faute à …
Laissons là la comptine et le livre de Jacques Julliard et rêvons avec Bachelard et son ruisseau, professeur d’euphorie !
Quai Branly, il court, il court, le ruisseau et sur le chemin du retour à quoi pensent-ils les marcheurs de la rampe, assis dans leur autobus ?
Et la Nathalie-guide du musée se pose-t-elle la question de savoir où vont les eaux bleues de la littérature ?
On imagine un silence quasi religieux et au delà de la logorrhée… une eau limpide, lustrale, tel un ange qui nous sourit, enfin une rivière qui parle !
Monsieur Sandison, parle-t-il au ruisseau ? Ou plutôt le « il » kafkaïen du chanteur des années soixante-dix parle-t-il à l’artiste du Quai Branly, en deux mille quatorze ?
Qu’aurait répondu la dame dans le car, si l’un des ses élèves de musique, enfin réveillé, l’eût interrogée en ces termes ?
Mais rien, j’espère ! Elle aurait simplement attendu que la classe tout entière délivrée des chaînes de Morphée scande à l’unisson : « Une chanson M’dame, une chanson ! »

Haut de Page




le 20 avril 2014 par Envie De Lire

Notes

[1] THE RIVER : Déployée tout au long de la rampe d’accès menant au plateau des collections. THE RIVER, installation de l’artiste Charles Sandison : œuvre vidéo spectaculaire, véritable expérience esthétique et sensorielle. Immergés dans une rivière de mots en mouvement, générés par des ordinateurs en réseau, et projetés à des rythmes et condensations variables tout au long du parcours, les visiteurs découvrent les noms de tous les peuples et lieux géographiques représentés dans les collections du musée.