Le sort des mots

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3056 (8 par jour)
En débat

Le sort des mots

Ci-dessous quelques repères avec des extraits de deux livres : principalement Les grands mots du Professeur Rollin - Points 2006 [1] et pour certains de La fabrique des mots Erik Orsenna - illustrations de Camille Chevrillon - Stock Sept 2013 [2].

Trop de mots - Mots - problèmes - Mot fourre-tout - Métathèses fréquentes - Recours à l’étymologie - L’emprunt - Autour des Mots liens internet

Haut de Page


Trop de Mots

"Vous avez trop de mots
Alors j’ai décidé. Dès à présent j’interdis les mots inutiles.

Les bons dictionnaires racontent la vie de chaque mot

  • Parce que les mots ont une vie
  • Bien sûr ! Une vie plus longue que la tienne et même que la mienne. Dans chaque dictionnaire, il y a 30.000 ou 40.000 mots. Donc 30.000 ou 40.000 histoires. En un seul livre !

 
… Et avec tous ces mots, tu peux construire les histoires que tu veux… Les mots sont des briques… nos briques ! Les briques de nos phrases. Les briques de nos rêves. Les briques de mots faitaisies, les briques de notre espérance.

 
… Qu’est-ce-qu’une rime, les amis ? Je me suis souvenue de la définition officielle : « Sons identiques à la fin de chaque ligne »… On dirait que grâce aux rimes, elles se tiennent par la main, les phrases, elles forment une ronde aussi grande que la Terre."
 [2]

Haut de Page

Mots - problèmes

"Notre vocabulaire s’appauvrit. Il s’étiole, il maigrit, il rapetisse, il décline, il rétrécit, s’amenuise, se ratatine, s’évapore… en un moi comme en cent notre vocabulaire fout le camp. Il est urgent de réagir, pour sauver les mots en voie de disparation et protéger, dans leur milieu naturel, les mots menacés d’extinction.

Ingambe ! Ce n’est pas sans raison qu’ingambe est menacé. C’est que, avec son faux préfixe privatif « in », il sembla signifier « qui n’a pas de jambes » alors qu’il signifie au contraire « qui a les jambes lestes ».

Une apocope, c’est la chute d’une ou plusieurs syllabes à la fin d’un mot. Pour s’en tenir aux moyens de transport, le métropolitain est appelé… métro, l’automobile auto, même quand elle perd son pneu(matique) sur le périph(érique), la mobilette devient moto, le vélocipède vélo et l’auto munie d’un taximètre est appelée taxi.

… Le Français fabrique des apocopes comme le premier des princes, mais il ne prononce plus le mot « apocope ». C’est aussi effarant que s’il ne prononçait plus le mot « princes »… Il faut appeler un chat un chat et une apocope une apocope ! " [1]

Haut de Page

Mot fourre-tout

Réhabilitons les concurrents négligés, par exemple du verbe faire (verbe fourre-tout) :

  • Plutôt que faire une facture : établir une facture
  • Plutôt que faire un procès : intenter un procès
  • Plutôt que faire un discours : prononcer un discours
  • Plutôt que faire une erreur : commettre une erreur
  • Plutôt que faire une objection : opposer une objection
  • Plutôt que faire un effort : concéder un effort
  • Plutôt que faire un projet : échafauder un projet
  • Plutôt que faire un complot : fomenter un complot
  • Plutôt que faire des excuses : présenter des excuses
  • Plutôt que faire un match : livrer un match
  • Plutôt que faire un pot-au-feu : cuisiner un pot-au-feu
  • Plutôt que faire un vœu : former un vœu
  • Plutôt que faire une réparation : effectuer une réparation
  • Etc…

Haut de Page

Métathèses fréquentes

La métathèse est une inversion de syllabes ou de lettres.

Erreurs Mots corrects
rassenérer pour rasséréner (serein)
obnibuler pour obnubiler (couvrir de nuages)
préemptoire pour remptoire (de périmer , détruire toute objection)
rénumérer pour munérer (monnaie)

Haut de Page

Recours à l’étymologie - Cf définition

Qu’est-ce qu’un mot ? - Cf définition
C’est un son ou un groupe de sons.
« Le plus étrange, c’est que le mot Mot… vient du latin muttum [3] dont on a surtout tiré Mutisme,  »l’absence de parole« . Drôle de destin pour le mot »Mot, qui sert à parler".

Exemple : un brochet !
L’ancêtre de la famille est un mot latin : brochus, qui veut dire : quelqu’un aux dents pointues et qui avancent. De brochus descend Brocher et Broc, parce que c’est un vase long avec un bout pointu. Et Brocard, parce que c’est le petit du cerf lorsque ses bois ne sont encore que des pointes. et Brocarder, lancer des paroles piquantes à quelqu’un, s’amuser de lui, le critiquer. "

« et offrir, qui a deux parents latins : offere (présenter, montrer) et ferre (porter). Ensemble, il son enfanté : Différer, Préférer, Prospérer, Différence, Circonfrence, Souffrance, Offre, Mammifère (qui porte des mamelles), Prolifère etc. »

“ou encore abasourdir. Aujourd’hui, nous sommes abasourdis quand une nouvelle, un événement nous étourdit, tellement notre surprise est grande. Autrefois le sens était encore plus fort. Car Abasourdi vient d’un verbe d’argot utilisé par les bandits du XVIIe siècle : Bassourdi. Mais Abasourdi a intégré aussi le son à partir du verbe Assourdir : J’ai été frappé par un si grand bruit qu’il m’a rendu sourd. "

« Vous savez d’où vient le mot Ecureuil : du grec skíouros »qui se fait de l’ombre avec sa queue« … »

… « Et pourquoi on a choisi le mot Datte pour désigner un fruit poisseux à goût de miel ! Parce qu’il ressemble à un doigt (en grec dáktylos). »

« Et pourquoi le Dromadaire (une seule bosse) s’appelle-t-il ainsi ? Parce que les Grecs le jugeaient très bon coureur (dromas) »

« Réussir » : le point de départ, c’est un verbe italien Uscire, qui veut dire « trouver la sortie ». Plus tard, la langue française l’a accueilli. Et le sens a changé, peu à peu au fil des siècles. [2]

« Les prénoms sont des mots qui ont un sens. Le prénom Philippe est composé de deux parties grecques. Première partie Phil, qui veut dire »qui aime« comme dans philosophe (celui qui aime la sagesse) ou dans philanthropie (le fait d’aimer les hommes) … Seconde partie Hippo qui veut dire cheval comme dans hippodrome. Philippe est donc »celui qui aime le cheval« . » [2]

« Pour fabriquer les mots aujourd’hui, j’imaginais de la modernité, des machines, des tapis roulants, des circuits intégrés… Rien de cela… Sur une table, une boîte marquée »Préfixes« , une autre »Suffixes« . par terre trois caisses pleines de morceaux de mots »Racines grecques« , »Racines latines« , »Racines d’ailleurs« … » [2]

"Le principal, c’est de bien comprendre ce que le mot décrit :

  • Un e-mail : un courrier qui n’est pas apporté par la poste mais par les circuits électronique. Donc un courriel électronique.
  • Internaute : Inter = relations ; Naute = marin" [2]

Haut de Page

L’emprunt

Cf définition et article complet wikipedia « L’emprunt peut être direct (une langue emprunte directement à une autre langue) ou bien indirect (une langue emprunte à une autre langue via une – ou plusieurs – langue vecteur)… Les adaptations peuvent être phonologiques, grammaticales, sémantiques, graphiques »

Par ex Ananas (origine tupi-guarani), Magasin (mah̬āzin, arabe)…

Autres exemples : Comment le français emprunte des mots aux autres langues - Mots français empruntés à d’autres langues - Emprunts et variation lexicale - L’apport du français aux autres langues - La langue française et les mots migrateurs - L’intégration des mots venus d’ailleurs.

Haut de Page

Suggéré par MA.AP


Autour des mots - Divers liens sur Internet

Haut de Page



le 19 mai 2014 par Envie De Lire
modifie le 25 mai 2014