4 ème de Couverture - Repères

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3058 (6 par jour)
En débat

4 ème de Couverture - Repères


En général, premier contact avec un livre, d’un lecteur potentiel voir acheteur, averti ou non, anonyme, souvent en catimini, à l’insu du libraire ou du bibliothécaire.
Le contact rapide - lecture des gros titres, en diagonale - exige une typographie avisée. Elle est, la plupart du temps, uniforme.

On y trouve :

  • Nom de l’auteur - Titre du livre, en gras avec des caractères différents sépartés par des blancs.
  • 2 ou 3 paragraphes avec alinéas courts.
  • Nom de l’éditeur avec sigles en bas de page, à gauche.
  • 2 ou 3 analyses de critiques (laudatives).
  • Prix en minuscules à droite ou au milieu, tout en bas.

 
Qui l’écrit : l’auteur ou et l’éditeur.

Quel objectif : donner envie de lire, d’emprunter, d’acheter.
C’est une sorte de publicité dont le but est d’informer mais surtout de provoquer une adhésion personnelle.
En effet, le lien qui s’établit est choisi (image / lecteur potentiel) alors que la publicité s’offre à tous et ne suscite qu’un regard distrait. Le prix a une importance secondaire : le client a l’objet en main et cet objet est un enrichissement reconnu.

Analyse non exhaustive des 4 ème de couverture

  • La topographie
    Deux ou trois paragraphes séparés par un blanc.
    Des mots introducteurs récurrents en italique : mais, pourquoi, pourtant, soudain…
    De gros titres en majuscules.
    Un large usage des signes de ponctuation.
    Tout est fait pour une lecture rapide, fragmentaire.
    Un mot-clé en gros caractère caractérise le livre : il s’agit d’allécher le « client ».  
  • Des procédés stylistiques
    • Des redondances.
      Avec verve, avec fureur, avec humour…
      La même histoire, la même plainte avec parfois des oxymores dans une phrase ou dans des phrases successives.
      « Instants de vie » rend compte aussi des années heureuses" (opposition à plainte).
    • Des anaphores : accrocheuses, lancinantes
      Question qui hier… et qu’aujourd’hui…
      Question apparemment légère… et pourtant…
      Question que l’on vous pose…
      Question urticante…
    • Un champ sémantique qui donne le ton et le genre du livre. Après « le sel de la vie » Françoise Héritier poursuit ici son exploration tout en intériorité et en sensualité de ce qui en fait le le goût et l’existence.  
  • Les types de récits
    • Une seule phrase synthèse qui donne une impression générale.
    • Un résumé du livre (voir Le Clézio - Diego et Frida).
    • Un bref récit géographique, historique, etc… qui suggère le genre du livre ( récit de voyage ; livre sur l’art ; étude sociologique ; roman…).
    • Une ou plusieurs citations choisies dans le dit livre ou dans d’autres livres du même auteur ; ou dans des livres traitant un sujet analogue ou différent.
    • Des détails suggestions
      * ouvrant le récit : Ce matin-là ; un jour ; au hasard d’une rencontre ; étrange histoire d’amour…
      * ou le fermant : explication du succès ; valorisation du livre…

 
Suggéré par MA.AP



Vu sur internet

le 12 avril 2014 par Envie De Lire
modifie le 13 avril 2014